Mozilla AOL 7.0 teste le navigateur de Netscape

  • Document original : news.com.com
  • Date orignale : 14 mars 2002
  • Auteur : Jim Hu
  • Publication : Copyright ©1995-2003 CNET Networks, Inc. All rights reserved
  • Traduction : Bruno Ethvignot
  • Mise à jour : 06/06/2003

America Online a indiqué jeudi qu'il a commencé à tester la technologie développée par Netscape Communications dons son logiciel, alimentant la spéculation qu'il peut remplacer Microsoft Internet Explorer comme navigateur Web par défaut.

logos Netscape, IE, et Mozilla

Dans un courrier électronique aux testeurs du logiciel, AOL a indiqué qu'il a essayé le moteur de rendu de Netscape, surnommé "Gecko", sur son dernier logiciel, AOL 7.0. La technologie de Gecko permet l'affichage des pages Web, servant de base aux navigateurs Web. AOL et Netscape sont les deux des divisions de Time Warner AOL.

Le projet de nom de code "Talon", selon un bêta testeur - arrive pendant qu'AOL évalue Gecko sur le service en ligne CompuServe, qu'il possède. Maintenant AOL a élargi ses essais à son service principal, un mouvement qui pourrait ré-enflammer une guerre des navigateurs en faisant de Netscape le navigateur par défaut d'environ 34 millions d'Internautes.

"Nous avions testé Gecko de Netscape sur CompuServe depuis l'automne, et AOL a juste commencé à le tester maintenant," dit Jim Whitney porte-parole d'AOL. "Nous avons investi des ressources importantes en continuant à développer Gecko, et c'est une grande technologie."

Lancer de nouvelles versions du service AOL sans IE de Microsoft, depuis longtemps le navigateur par défaut d'AOL, pourrait causer un énorme désaccord entre les deux géants technologique. Pendant des années, les compagnies ont violemment lutté sur le marché et dans les cours fédérales, mais elles ont entretenu des rapports d'affaires. Maintenant, il y a des signes qu'AOL et Microsoft se préparent pour une guerre froide.

"Si vous êtes AOL, il semble raisonnable d'être préoccupé par l'influence de Microsoft sur l'industrie, " dit David Smith analyste de Gartner. "La meilleure solution n'est elle pas un autre navigateur qui par ses parts de marché va concurrencer Microsoft ?"

Les essais font parties de la spéculation qu'AOL projette de supprimer IE pour sa version 8.0, prévue cet automne. Cependant, Whitney a minimisé les essais, notant qu'il est trop tôt pour spéculer quelle technologie de navigateur sera utilisée dans la prochaine version.

Les tests de Gecko par AOL est le signal de le la dernière salve dans la bataille continue entre deux géants technologique luttant pour la domination de l'Internet. AOL a la plus grande audience Internet, et en changeant pour son propre navigateur pourrait considérablement affecter la façon dont les personnes perçoivent le Web. La plupart des navigateurs ne génèrent pas de revenus directs, mais ils peuvent influencer où vont les Internautes et les applications qu'ils utilisent.

Microsoft et AOL ont théoriquement quadrillé le marché des navigateurs depuis qu'AOL a annoncé en novembre 1998 qu'il faisait l'acquisition de Netscape pour 4,2 milliards de dollars. Mais AOL avait jusque là évité une confrontation directe, respectant une affaire à long terme qui faisait de IE son navigateur par défaut en échange de la distribution de son logiciel dans les nouvelles versions du système d'exploitation Windows de Microsoft.

Les relations ont de plus en plus montrés des signes d'usures.

L'été passé, les deux compagnies se sont embrouillés sur les termes de distribution d'AOL dans le système d'exploitation Windows XP de Microsoft. Les pourparlers se sont arrêtés après que les deux compagnies n'ont pu convenir à un arrangement.

AOL a aussi soulevé des inquiétudes vis à vis de la dominance de Microsoft dans le business des navigateurs. En octobre, des utilisateurs du Web ont remarqué que les personnes essayant d'accéder À MSN.com par des navigateurs alternatifs comme Opera, Mozilla et quelques dérivés de Netscape étaient refusés par le site.

Les choses ont chauffés de nouveau en décembre quand Netscape a poursuivi en justice Microsoft devant le tribunal civil, alléguant que les pratiques commerciales du géant du logiciel ont injustement écrasé ses affaires.

Ces dernières années, Netscape a vu sa part de marché diminuer à environ 10 pour cent, causée en partie par la concurrence agressive de Microsoft mais également en raison de ses propres fautes.

Afin de combattre l'expansion de Microsoft, la société a donné le code à la communauté open-source en mars 1998, créant le projet Mozilla. Mais l'initiative a été largement perçue comme une déception, n'ayant produit aucune sortie officielle après des années de développement. Le groupe a sorti sa mise à niveau la plus récente la semaine dernière et on s'attend a voir bientôt sa première version officielle.

En attendant, Netscape a cependant souffert d'être perçu par beaucoup comme un produit inférieur. Netscape 6.0, construit sur code bêta de Mozilla, n'a pas été bien accueilli, bien que les mises à jour furent meilleures.

Les essais de Netscape d'AOL suggèrent que la compagnie croie maintenant le navigateur suffisamment amélioré pour prendre la place de son vieux rival.


Faire un commentaire.

(Site mise a jour le mardi 16 mars 2004)

Ce document à une CSS valide Ce document est conforme au XHTML 1.0